Sommet social de février 2019: des résultats positifs pour l’économie et l’emploi


Sommet social de février 2019: des résultats positifs pour l’économie et l’emploi

Ce 28 février, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale et le Ministre Bruxellois de l’Économie, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, ont réuni l’ensemble des membres du Gouvernement et du CES (Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale) pour établir le bilan à mi-parcours de la Stratégie 2025 et discuter des perspectives qu’entendent lui donner les partenaires sociaux.

Depuis 2013, la dynamique de la concertation bruxelloise a pris un envol nouveau dont on peut voir aujourd’hui les bienfaits.

Forts des enseignements du New Deal bruxellois, en 2015 le gouvernement et les partenaires sociaux se sont entendus pour lancer la Stratégie 2025. En quatre ans, 6 Sommets Sociaux se seront tenus pour déterminer conjointement les priorités du gouvernement et établir les résultats de l’année écoulée.

Le Sommet Social offre de manière pérenne un temps pour le dialogue entre responsables politiques et représentants des forces sociales et économiques de Bruxelles.

A l’heure du bilan à mi-parcours, cette méthode fait ses preuves et engrange des résultats remarquables.

Le nombre de Bruxellois en emploi augmente deux fois plus vite que l’emploi intérieur bruxellois. Dans ces conditions, la part de l’emploi intérieur bruxellois occupée par des résidents bruxellois continuerait de progresser, passant de 53,5 % en 2018 à 54,4 % en 2023. Le poids des Bruxellois dans l’emploi des deux autres régions se renforcerait également dans les années à venir.

Le taux d’emploi en Région bruxelloise est enfin reparti à la hausse à partir de 2016 et cette tendance devrait se maintenir les années suivantes. Au cours de la période 2018-2023, il augmenterait de 58,1 % à 60,1 %.

En 2018, 90.203 demandeurs d’emplois inoccupés (DEI) étaient inscrits auprès d’Actiris. Ce nombre a diminué de 3,4 % par rapport à 2017 (-3.189 personnes), marquant ainsi la quatrième année de baisse consécutive du chômage bruxellois. En termes relatifs, c’est le chômage des jeunes qui enregistre la plus forte diminution en 2018 (-7,2 %), suivi de la classe des chômeurs âgés de 25 à 49 ans (-4,7 %). En revanche, le nombre de DEI de 50 ans et plus a légèrement augmenté (+1,5 %). Cette récente donnée devra retenir notre attention à l’avenir.

Si la croissance de l’activité économique reste modérée (à hauteur de 1,3 % entre 2018 et 2020), la croissance des investissements est très dynamique. Entre 2018 et 2023, les investissements devraient en moyenne augmenter de 2,6 % par an en Région de Bruxelles-Capitale.

Le programme GO4Brussels (Stratégie 2025) s’adresse à tous les Bruxellois et a des retombées dans des domaines tels que l’économie, l’enseignement, la formation, l’environnement, la mobilité, la fiscalité des particuliers et des entreprises, le tourisme, la santé ou encore le patrimoine et l’aménagement du territoire.

Téléchargez la brochure du Bilan de la Stratégie2025 à mi-parcours.